Astuces de maman pour éviter les problèmes d’allergie à son bébé

Pour une maman, le bien-être de son enfant compte par-dessus tout. À part l’amour et l’affection, le bébé a besoin d’un maximum d’attention. Ce petit bout fragile qui fait ses premiers pas dans le monde est encore très sensible à l’environnement et il souffre facilement d’intolérance à certains aliments. Afin de prévenir les problèmes d’allergie du bébé, voici comment procéder.

 enfant et maman

Pratiquer l’allaitement maternel sans biberon

Jusqu’au 6e mois du nourrisson, certains médecins prescrivent l’allaitement maternel exclusif. Le lait maternel apporte les valeurs nutritives nécessaires au développement du bébé. Ce liquide naturellement nourricier réduit les possibilités d’allergie, contrairement au lait de vache utilisé pour fabriquer les laits en poudre. En cas de doute, consultez un blog maternité pour découvrir plus de détails sur les bienfaits du lait maternel et les méthodes pour éviter les problèmes d’allergie à son enfant.

 

Se nourrir sainement en évitant les allergènes pendant l’allaitement

bébé allergiqueDurant l’allaitement, la maman doit faire attention à sa nutrition. Tout ce qu’elle avale passe dans le sein et est aspiré par le bébé. Les aliments solides et hyperprotéinés comme les œufs, le poisson et le lait augmentent la survenance de dermatite atopique. L’avis d’un médecin s’avère néanmoins indispensable quant au régime grossesse à suivre. Des plats à base d’ingrédients biologiques peuvent réduire la probabilité de développement allergique chez l’enfant et optimiser la prévention nausées de grossesse.

 

Retarder la prise d’aliments lourds et allergènes par l’enfant

Des études montrent qu’il vaut mieux pour l’enfant qu’il ne commence à consommer des aliments solides qu’à partir de son 4e mois. En ce qui concerne les produits allergènes (lait de vache, noix, blanc d’œufs, etc.), il est préférable d’attendre qu’il atteigne l’âge d’1 an. Il serait également plus prudent de se renseigner sur un portail puériculture par rapport aux légumes et aux fruits à lui donner. La plupart du temps, il suffit de bien les nettoyer et parfois, de les cuire un peu avant de les lui faire manger. Il existe cependant des produits naturels allergènes qu’il faut éviter comme le kiwi et le céleri.

Nettoyer minutieusement la chambre à coucher de la femme enceinte et du nouveau-né

Il est très important pour la future maman de vivre dans une maison bien propre et régulièrement astiquée de fond en comble. Idem pour le bébé. L’exposition aux poussières et à la saleté accroît les risques de rhume et d’asthme. De même au contact des acariens. Le lit et les affaires de la maman doivent en être débarrassés à l’aide de détergents hypoallergéniques.   Il faut également passer l’aspirateur quotidiennement. Cela fait partie des bons gestes à adopter pour favoriser la préparation accouchement.

Privilégier certains ingrédients pour lutter contre les problèmes d’allergie

Des chercheurs affirment que les aliments riches en oméga 3 et la bactérie lactobacilles contenue dans les yaourts participent efficacement à la lutte contre l’apparition des allergies. Ces composants sont extrêmement bénéfiques durant la grossesse et les 6 premiers mois du nourrisson. Au besoin, il existe des sites spécialisés comme blog puériculture so-mam.com fournissant toutes les informations nécessaires quant aux suppléments alimentaires et aux probiotiques qui préservent l’enfant des manifestations allergiques.

Post Author: hubwin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *