10 raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à tomber enceinte

Concevoir n’est certainement pas un jeu d’enfant! En effet pour certains couples, concevoir est une tâche ardue, une course de longue haleine et psychologiquement stressante. La difficulté à concevoir peut être source d’angoisse de tension, et même de rupture et concerne environ 1 couple sur 7.

test de grossesseAvant toutes choses, il est primordial de différencier l’infertilité de la stérilité. L’infertilité est la difficulté temporaire pour un couple désireux de procréer, à avoir un enfant. La stérilité est l’impossibilité définitive d’avoir un enfant pour un couple qui en a le désire.

Si vous et votre conjoint rencontrer des difficultés à concevoir, ces quelques causes recenser plus bas pourraient vous aider à identifier le ou les problèmes qui posent un frein à votre projet de devenir parents. Cependant ne vous contentez pas de nos petits conseils, courrez consulter un spécialiste qui pourra identifiez les causes exactes et vous guider vers un traitement adéquat.

 

1 – La contraception

Évident oui, mais tout de même souvent oublié: pour concevoir il ne faut arrêter toute contraception!

 

2 – L âge de la mère

La fertilité des femmes est à son maximum vers 20 ans puis elle diminue lentement à partir de 30 ans jusqu’à 35 ans et beaucoup plus rapidement après. La probabilité d’avoir un enfant est de 25% par cycle à 25 ans; de 12% à 35 ans; de 6% à 40 ans; et presque nulle après 45 ans.

 

3 – Le tabac, l’alcool et le café

Le tabac est une cause majeure d’infertilité masculine. L’alcool quant à lui diminue la fertilité chez l’homme et la femme. Il est important de noter que la consommation d’alcool chez la femme enceinte peut provoquer des lésions neurologiques chez le fœtus, appelé le syndrome d’alcoolisation fœtale. Le bébé peut alors avoir un retard de croissance, une déformation du visage, un retard mental

Le café est aussi à réduire, à raison d’un maximum de 2 tasses de café  par jour; en effet cela pourrait augmenter les risques de fausses couches.

 

4 – Le poids

On ne le dira jamais assez, surveiller son poids est bien plus qu’une question d’esthétique, c’est une question vitale.

Une maigreur trop importante prédispose à l’infertilité, et la simple reprise de poids peut parfois suffire pour permettre l’arrivée d’un bébé. Tandis q un excès de poids perturbe le cycle et diminue les possibilités d’avoir un enfant. Enfin, l’association grossesse et obésité peut provoquer du diabète, d’hypertension et un risque de césarienne.

 

5 – Un régime alimentaire inadéquat

Un régime alimentaire équilibré associé à un contrôle de son poids et à une activité physique régulière, pourraient permettre de tomber plus facilement enceinte, en diminuant les troubles de l’ovulation.

  •  Consommer des aliments comprenant des fibres : pain complet, pâtes, riz, fruits, légumes
  • Augmenter les protéines végétales : petits pois, lentilles, soja, amande
  • Manger moins de protéines animales (viande, œufs)
  • Consommer moins d’acide gras trans, retrouvés dans les produits industriels (pâtisseries)
  • Consommer plus de produits laitiers entiers et diminuer les produits laitiers écrémés : la consommation de plusieurs portions de produits allégés chaque semaine augmenterait les risques de troubles de l’ovulation, et par conséquence les risques d’infertilité
  • Diminuer le sucre
  • Préférer les glucides complets (pâtes, riz)
  • Consommer des aliments contenant du fer : poissons, sardines, thon, hareng, haricots blancs, lentilles, pois chiches
  • Consommer des aliments contenant des vitamines (fruits, épinards, cresson, noix)

 

6 – Une mauvaise connaissance des bonnes périodes

Concevoir passe inévitablement par une bonne connaissance et une maîtrise de son cycle menstruel:

  • Le 14ème jour du cycle, sur un cycle régulier de 28 jours, demeure la période la plus fertile
  • Le premier jour du cycle correspond au 1er jour des règles
  • 4 jours avant et 4 jours après le 14ème jour du cycle, sont des jours propices à la fécondation
  • La meilleure période s’étale environ entre le 10ème et le 17ème du cycle

 

7 – Des rapports sexuels rares ou peu fréquents

Bien sur, faire L’amour multiplie les chances de conception, alors donnez vous en à cœur joie

  • Une fois par semaine : les chances de réussite sont de l’ordre 16,7 %
  • Deux fois par semaine : elles sont de 32 %
  • Trois fois par semaine : elles augmentent à 46 %
  • Plus de quatre fois par semaine : elles atteignent 83 %

 

8 – Le stress

Le stress peut altérer les organes sexuels et diminuer ou même annuler l’ovulation. Alors mesdames relaxez, prenez du temps pour décompresser et faites vous plaisir. Concevoir doit, avant tout être un plaisir.

 

9 – Des anomalies non traitées

Ne négligez pas les petits bobos; non traites ils peuvent être causes d’ennuis sérieux:

  • Des pertes blanches peuvent témoigner dune infection vaginale
  • Des cycles irréguliers
  • Des règles ou des rapports sexuels douloureux peuvent être lies à une endométriose
  • Un surpoids important
  • Une maigreur excessive
  • Une intervention abdominale qui aurait provoqué une altération de la perméabilité des bronches

 

10 – Refuser de consulter un médecin

Si votre conjoint et vous rencontrez des difficultés à concevoir, surtout ne vous renfermez pas sur vous. Parlez-en et consultez un spécialiste qui vous guidera moralement et physiquement en vous conseillant sur les meilleures démarches à suivre.

Post Author: hubwin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *